Normes
Laisser un commentaire

4e grande erreur : l’attente vis à vis des grandes imprimeries

grandes imprimeries

La grande différence entre votre écran et la réalité

Lorsque l’on passe d’un écran à un visuel papier, on divise notre champ de vision par deux. C’est d’autant plus de couleurs perdus lors de l’impression. Les grandes imprimeries ont un rôle important ici, qui est de savoir comment compenser cette perte de couleur afin que vous ayez un rendu correspondant à vos attentes.

L’intervention des grandes imprimeries

Le grand drame est que le client est souvent déçu du résultat, même si les spécifications sont prises en compte en amont. Les grandes imprimeries ne peuvent pas reproduire à l’exactitude les couleurs que vous voyez sur votre écran. Les couleurs sont très subjectives, car elles sont perçues de façon différente par chaque individu, et on y ajoute aussi la lumière et le support qui rentrent en compte dans la perception de la réalisation. Ces aléas ne peuvent pas être totalement supprimés par les grandes imprimeries, mais ces dernières peuvent les contourner et les combler au mieux.

Les spécifications au cœur du travail des grandes imprimeries

C’est pour cela qu’il est important de savoir, dès la remise du projet, les spécifications souhaitées par le client, telles que le papier choisi (couché, non couché, cartonné, plastifié…), son grammage, son absorption de l’encre… Ces choix vont avoir un impact sur le rendu des couleurs et les refléter de façon totalement différente sur une sortie papier.

La connaissance de ces détails par les grandes imprimeries doit intervenir avant la conversion des fichiers en CMJN pour pouvoir, lors d’un travail précis et de qualité, compenser le manque de couleur à certains endroist ou de rajouter de l’éclat pour d’autres endroits afin d’avoir un rendu le plus proche possible de l’image souhaité par le client.

La limite des grandes imprimeries

La lumière étant intangible, nous ne pouvons pas agir dessus, nos machines sont équipées d’éclairage naturel afin que lorsque vous validiez le BAT, vous ayez un aperçu le plus réaliste possible. Les grandes imprimeries mettent tout en oeuvre pour que, lors de la validation du BAT, vous ayez une représentation réaliste de ce que vous aurez lors du rendu final.

Ici la norme est très importante, et on voit que le respect de celle-ci conduit à un bon déroulement de l’impression. Mais si les fichiers ont déjà étaient retouchés avant d’avoir fait part des spécifications requises pour le rendu final, il y aura une perte de couleurs conséquentes. Il est important de faire confiance à son imprimeur qui est aussi là pour vous conseiller et vous guider tout au long de votre réalisation.

Pour mieux comprendre le rôle de la couleur dans vos impressions voici deux articles explicatifs :

La lumière: terrain de jeu des grandes imprimeries

Le Gamut  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *