All posts tagged: Norme

carte de visite transformation digitale

Pourquoi la carte de visite papier continue-t-elle de s’imposer à l’ère de la transformation digitale

Qui n’a jamais rêvé de disposer d’une carte de visite au format papier, façonnée à son image, transmise et réalisée par son entreprise, que l’on convoite au cœur des petites structures ou des grandes organisations ? A l’heure où de très nombreux flux d’information s’échangent au quotidien dans le monde de l’entreprise, notamment à travers les réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin ou Viadéo, éprouve-t-on encore besoin de présenter une carte de visite au format papier à son interlocuteur pour qu’il garde trace de nos coordonnées ? Plus que jamais… la réponse est oui ! La carte de visite, un objet universel en soi   Une carte de visite est un document de petit format, généralement en papier fort (type bristol, kraft, carton épais…) le plus souvent rectangulaire, qui présente de manière ordonnée les coordonnées personnelles de son détenteur. En France, les premières créations de carte de visite remontent principalement au 12è siècle, à l’époque du roi Louis XIII. En ces temps reculés, tous les marchands disposant d’un commerce à Paris devaient disposer d’une “carte d’adresse” à …

documentaire livre

Quand le livre est bien plus qu’un simple volume imprimé

Le livre comme vous ne l’avez jamais saisi, vu, ressenti ou interprété. A l’heure où l’essentiel de nos lectures et de nos échanges passent par les supports digitaux, au moment où chacun consomme une information qui en laisse filer une autre, il est primordial de retrouver le temps de lire sur un support indémodable et ancestral. Le papier a une odeur. Le papier se touche. Le papier se visualise. Le papier s’entend. Voyage au cœur de la matière et de la chose imprimée   Tel un parfum, le papier a une odeur. Tel un objet, le papier se touche et se désire. Tel un document, un livre, le papier se visualise. Tel un écho naturel, le papier s’entend. Il nous procure un plaisir sensuel, tactile. La vue est probablement le tout premier sens qui s’éveille lorsqu’un ouvrage, tel un livre apparaît devant soi, sur une table. Avant même de l’ouvrir, il se laisse désirer pour en apprécier le caractère, les contours et l’originalité à travers la typographie, les visuels, la mise en page et la …

eco conception

Pourquoi continuer à s’engager pour une communication responsable

Aujourd’hui, l’enjeu pour les acteurs de la communication et l’ensemble des entreprises de la filière graphique  est de continuer à s’engager pour une communication utile et responsable, aidée par les méthodes, ressources et moyens mis à disposition par les grandes imprimeries. Support de communication qui se transmet, se partage et se conserve durablement dans le temps, l’imprimé demeure indispensable et essentiel dans les parcours empruntés par les canaux de la communication fonctionnelle. Agir et rassembler dans le domaine de l’environnement   Les nouvelles technologies et l’innovation sont là pour aider à faire mieux et à mixer le « print » et « le web ». Le but étant d’inventer des idées nouvelles avec le papier, d’amener des solutions responsables et de se différencier par l’impression d’ouvrages et d’imprimés raffinés et personnalisés. Les grandes imprimeries réfléchissent à la question en proposant un panel de solutions dans les domaines du développement durable. Rappelons qu’une Charte a été lancée il y a maintenant 7 ans avec pour objectif de dire les vérités, d’agir et de rassembler.   Intégrer …

couleur-affiche

La gestion de la conversion RVB CMJN par les imprimeries d’exception

La problématique de la conversion La conversion d’un fichier RVB en CMJN se fait en amont de la chaîne graphique. Le choix du flux ce fait lors de la prise photo par le photographe, le spectre utilisé le plus souvent est le spectre RVB. Le CMJN a un spectre plus restreint, donc lors de la conversion on perd les couleurs que l’ont ne retrouvent pas dans le spectre CMJN. Comme on peux le voir dans le schéma du GAMUT représenté dans cet article. Il y a donc à terme des couleurs perdus, ce qui est une problématique pour les grandes imprimeries. Leur travail étant de rendre un produit final correspondant aux attentes du client. C’est pour réduire cette perte de couleur à terme qu’une norme a été mise en place et doit être prise en compte en amont et dans les grandes imprimeries. Et pour que celle ci soit le plus efficace possible, les différents acteurs doivent prendre compte la norme dès la prise photo afin de faciliter le travail de tous lors du traitement de …

Formats standard du papier

Les formats standard du papier

Quels sont les formats standard du papier ? Existe-t-il des différences entre papiers, livres, enveloppes et affiches ? Les formats standard de papier normalisés fournissent aux graphistes et aux imprimeurs une base commune pour la spécification des caractéristiques des projets et le contrôle des coûts. Formats standard du papier et enveloppes Les formats standard facilitent la sélection de formats compatibles entre eux et qui partagent des spécifications communes, comme le format papier A4 et le format enveloppe C4.     ISO La standardisation des formats de papier, dont les premières pratiques remontent au 14e siècle en Italie, offre aux professionnels d’innombrables avantages qui ne se démentent pas au fil des siècles. La norme ISO se fonde sur un ratio de la longueur par la largeur de la feuille équivalent à la racine carré de 2 (1:1,4142) : chaque format diffère dui suivant ou du précédent par un coefficient de 2 ou 0,5. La norme ISO définit des formats complémentaires adaptés aux usages les plus courants. Les formats A s’emploient pour l’impression d’affiches, dessins techniques, magazines, …