Normes, Réalisations, Usage
Laisser un commentaire

Pourquoi l’utilisation du papier par les grandes marques ne faiblit pas

papier écriture marque

Nous vivons à une époque où l’usage du numérique pour s’instruire, être informé, se cultiver ou se distraire fait partie intégrante de notre quotidien. A tel point qu’il est toutefois difficile de remettre en question certains usages du numérique profondément ancrés dans nos habitudes de consommation de contenus.

Le digital propulse en permanence une suite ininterrompue de flux et de contenus sur la toile, sur nos tablettes et smartphones, si bien qu’il devient difficile d’apprécier à juste titre la valeur et la portée d’une information.

Soyons réaliste : une information digitale en chasse une autre….

Paradoxalement, il se trouve que les grandes marques ou enseignes qui prônent à longueur de journée les vertus de la transformation digitale ou l’ubérisation progressive de l’économie n’ont jamais consommé autant de papier qu’aujourd’hui pour transmettre des messages.

Et pas n’importe lesquels.

 

Transformation digitale, ubérisation et papier font bon ménage

 

Le papier reste le support physique de prédilection des startups, “licornes” et autres géants du web.

Bon nombre de sociétés telles que Uber, AliExpress ou AirBnB continuent de transmettre l’essentiel de leur rapport d’activités, bilan annuel ou présentation de résultats d’exploitation sur papier afin de pérenniser sur le long terme la lecture et la réflexion à mener sur ces données sensibles.

Par ailleurs, une récente étude américaine a démontré que le temps moyen de lecture d’un magazine de mode propulsé au format numérique avait chuté de manière spectaculaire ces dernières années.

Il est aujourd’hui inférieur à 4 minutes.

Concernant le temps de lecture du même numéro du magazine au format papier, il est de 30mn en moyenne .

De quoi s’interroger fermement sur la pertinence du support de communication à adopter en fonction des messages à propulser.

Les grandes entreprises du digital et de la mode l’ont bien compris : le magazine continue de capturer l’essence même d’une marque pour stimuler les ventes.

Rappelons simplement que le magazine le plus distribué et le plus lu au monde n’est autre que le magazine papier IKEA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *